RENAUDIE Dominique

 
Dominique RENAUDIE

Dominique RENAUDIE

Promotion 1975

Armurerie Renaudie (Cognac, France)

Bonjour à Tous,

Je suis né le 05/04/1955 en France.

J'ai effectué mes études d'armurerie à l'école de Liège de 1972 à 1975 en EPSS. Directeur : Monsieur Jean DESNEUX ; Professeurs d'atelier : Messieurs HARDY, DARCY et THYS ; Professeur de technologie : Monsieur LEMAIRE. Je suis resté un an de plus pour le montage à bois en travaillant le soir chez Monsieur Gérard THIRY à Wandre.

Après avoir effectué mon service militaire en France de 1976 à 1977, retour à Liège pour travailler chez Monsieur SAROLEA, fabriquant d'armes "La Légia" à Herstal.

Début 1978, retour en France pour fonder mon entreprise "Les ateliers Saint Eloi" à Pantin (département 93) avec d'autres élèves de Liège, tout en allant à Saint Etienne pour apprendre la relime des juxtaposés stéphanois.

En 1980 (environ) artisan indépendant travaillant pour les armureries parisiennes pendant un an.

Courant 1981, départ pour Strasbourg en Alsace à l'armurerie SIPP, fabriquant d'armes artisanales. Chez Monsieur SIPP, grosse approche de toutes les armes combinées spécifiques à l'europe centrale plus stage chez ZEISS. A Strasbourg, j'ai suivi le brevet de maîtrise en cours du soir pendant trois ans avec des armuriers de l'école de Ferlach. Durant toute cette période Strasbourgeoise, j'ai appris énormément sur le plan professionnel armes mais aussi optiques.

Début 1986, installation à Cognac (sud-ouest de la France) suite au rachat d'une armurerie dont le propriétaire prenait sa retraite. Je suis toujours à Cognac où j'ai déplacé le magasin et l'atelier (dans lequel je travaille avec mon épouse LIEGEOISE qui me suit depuis le début). Mon activité est exclusivement chasse, réparations, vente d'armes, accessoires, vêtements et coutellerie. Le travail fondamental est en diminution suite au recul du nombre de chasseurs (divisé par deux en plus de 20 ans), de la concurrence importante dans le sud-ouest et également de l 'arrivée depuis quelques années d'internet.

D'une manière générale, je trouve que la profession est orientée depuis longtemps plutôt vers la vente au détriment du technique qui est devenu le parent pauvre de l'armurerie.

Pour conclure, l'école de Liège avec mes professeurs ainsi que les artisans liégeois m'ont beaucoup appris et m'ont fait aimer mon métier auquel je reste attaché.

Une photo de l'école se trouve accrochée dans mon atelier.

Je vous souhaite bon courage à tous.

Cordialement