Paroles d'anciens - Gravure-ciselure


DE GREIFT Baptiste

Baptiste DE GREIFT

Promotion 2006

Armurerie Stevaux - De Greift (Malonne, Belgique)


Né en 1984, namurois d’origine, Baptiste s’intéresse aux armes à feu depuis son plus jeune âge. A 19 ans, après six années passées dans l’enseignement général et différents stages de langues à l’étranger (anglais à Cambridge et italien à Brescia), il entreprend l’école d’armurerie Léon Mignon à Liège en même temps qu’un graduat en commerce. Diplômes en poche, il est engagé par Pascal Collard - armurier bruxellois réputé pour ses qualités de monteur à bois.

Avec le temps, sa passion pour les couteaux se précise et il se lance dans la fabrication de pièces uniques. Son approche de la matière pour la réalisation d'un couteau est proche de la technique des armes : il dégrossi dans la masse à la lime. Depuis 2010, il parfait son apprentissage dans les ateliers Stevaux. En parallèle à son travail sur les armes à feu, il y crée ses couteaux personnalisés.




LOVENBERG Alain

Alain LOVENBERG

Promotion 1971

Alain Lovenberg - Maître Graveur


Né en 1950, dans un petit village des Ardennes belges, aux portes de Liège, c’est tout naturellement que je suis devenu graveur et c’est tout naturellement dans ce village que je pratique mon métier depuis 1972.

Métier exigeant, la gravure demande la maîtrise de la matière et de la forme, une habileté qui ne s’acquiert qu’après plusieurs années d’apprentissage, une dizaine au moins. Cela suppose une volonté et une patience, peu courantes de nos jours, ainsi que certaines aptitudes pour le dessin au trait. Pour mieux dire, il faut être doué et assidu, deux qualités qui ne vont pas toujours de pair et, de fait, les bons graveurs sont assez rares. Je parle ici du métier à son plus haut niveau, héritier des méthodes ancestrales et d’un savoir-faire qui remonte à l’Antiquité mais aussi capable de s’adapter aux nouveaux outils et aux nouvelles techniques.